Comprendre le fonctionnement du plafond de carte bancaire

Lorsque vous êtes en possession d’une carte bancaire, il est important de savoir que vous disposez d’un plafond. Celui-ci varie en fonction de ce que vous avez convenu avec votre conseiller bancaire, mais aussi selon le type de carte que vous avez. Cependant, de nombreuses personnes ne comprennent pas réellement l’utilité du plafond de carte bancaire et son fonctionnement. Nous allons donc prendre le temps de tout vous expliquer. 

Qu’est-ce qu’un plafond ? 

Actuellement, de nombreux individus n’ont pas connaissance du montant de leur plafond, ce qui peut être problématique. Ainsi, vous pouvez vous retrouver avec un paiement refusé, sans savoir d’où vient le souci. C’est une notion que vous devez connaître, puisqu’elle vous donne le montant maximum que vous allez pouvoir retirer au distributeur, ainsi que le montant des paiements à ne pas dépasser par mois. Si vous êtes au-dessus des seuils fixés par la banque, votre carte sera bloquée. Cela n’a aucun lien avec la somme que vous avez sur votre compte bancaire, il n’est donc pas utile d’essayer de faire un virement pour approvisionner votre compte courant. Nous allons désormais vous parler des montants des différents plafonds, afin que vous sachiez à quoi vous attendre. 

Les deux types de plafond

En règle générale, le montant d’un plafond est choisi avec le conseiller bancaire et la personne en possession de la carte bancaire. Bien entendu, ce choix s’affine en fonction de votre carte bancaire, mais aussi en fonction de votre situation financière et de vos besoins à l’instant t et/ou dans un futur proche. De ce fait, vous aurez la possibilité de choisir entre deux types de plafond distincts. Le premier n’est autre qu’une somme fixe, fonctionnant par opération faite tandis que le second est un plafond cumulé, accordé sur une période pré-déterminée. En règle générale, il peut varier entre 200€ et 500€, puisqu’il n’est imposé que pour une opération de paiement ou de retrait. En revanche, si le plafond doit couvrir une période d’une trentaine de jours, sachez que vous disposerez d’un maximum de 2000€ à 3000€ environ. Ainsi, la puce de votre carte bancaire va pouvoir accumuler tous les paiements que vous aurez fait au cours du mois. Si cette addition dépasse le plafond, vous ne pourrez plus payer. 

Anticiper l’augmentation du plafond

Nous tenons tout de même à vous préciser qu’il y a un plafond pour les retraits d’espèces. Celui-ci est généralement compris entre 500€ et 1500€ et ce, sur une période donnée d’environ sept jours. Bien entendu, le principe est totalement similaire que celui expliqué précédemment pour les paiements. En revanche, retenez bien qu’il est totalement possible de modifier vos plafonds, notamment si vous devez faire face à des dépenses exceptionnelles pour un voyage ou un nouvel emménagement. Pour ce faire, vous devrez contacter votre banquier, afin qu’il puisse effectuer une augmentation à court terme. L’essentiel est simplement d’anticiper et de bien s’organiser, afin de ne pas se retrouver sans carte bancaire en vacances. Sachez aussi que certaines banques telles que la Caisse d’Epargne vous permettent d’augmenter votre plafond directement via l’application et ce, sans que vous n’ayez besoin d’appeler le conseiller. Ainsi, vous devrez simplement vous rendre dans l’onglet destiné à la carte bancaire, puis directement dans la gestion de votre plafond. C’est d’ailleurs un avantage des banques en ligne très apprécié des utilisateurs. 

Communiquer avec le banquier 

La gestion d’un compte bancaire n’est pas toujours évidente et croyez-nous, nous en sommes bien conscients. De ce fait, il est primordial de se renseigner, afin de pouvoir s’organiser et trouver une option qui correspond à vos besoins. Le plafond dépend de vos dépenses mensuelles et chacun est différent. Si vous communiquez avec votre conseiller du Crédit Agricole, vous n’aurez aucun problème ! Il en va de même pour les frais bancaires tels que les agios, qui peuvent s’anticiper si vous consultez régulièrement votre compte courant. 

Vous aimerez probablement
Tout ce qu’il y a à savoir sur les banques privées
Quelle politique de sécurisation des réseaux sociaux ?
Que faire en cas de fraude aux paiements sans contact par téléphone mobile ?
Devenir client sociétaire Crédit Agricole : avantages et inconvénients

Laisser une Réponse